12fév
2021Développement personnel

Comment trouver sa voie ?

6 minutes

    Tu ne sais pas quoi faire dans la vie ? Peut-être as-tu déjà un travail qui t'insatisfait, où tu n'es pas complètement épanoui ?

    Cherches-tu quelque chose à faire ? Quelque chose qui te fera plaisir ?

    Partagez l'article

    Comment trouver sa voie ?

    Répondre à cette question, cela peut être de savoir dans quel domaine, tu vas pouvoir exercer tes compétences ! Pouvoir apporter de la valeur au monde ? Pouvoir aider les gens ?

    C'est surtout pouvoir s'épanouir, pouvoir se faire plaisir. Se faire plaisir parce que trouver sa voie c'est d'abord quelque chose qui fait plaisir.

    Dernièrement j'ai une cliente qui est venu me voir, qui avait à peu près 25 ans et qui changeait de métier, qui voulait en tout cas arrêter ce qu'elle faisait pour repartir sur autre chose. Elle savait que le métier qu'elle faisait ne lui correspondait plus, cela faisait cinq ans qu'elle faisait la même chose et elle avait envie de changer. Pourtant, elle ne savait pas quoi faire, comment choisir un nouveau métier.

    C'est tout simple : « Qu'est-ce qui te fait plaisir dans la vie ? »

    Je lui demande : « Quels sont tes hobbies, de quelle manière tu t'éclates quand tu ne travailles pas ? »

    Elle me dit réponds : « J'adore sortir avec mes copines, boire et faire la fête ! »

    Je réplique alors : « C'est très bien alors. Il faut que tu trouves une activité, un métier par rapport à cela. Quand tu fais tes sorties avec tes copines, tu as une expertise que tu peux apporter dans ce domaine. Tu connais les bars branchés, tu sais comment se passe une soirée réussie, tu sais qu'à partir de telle heure, il y a tel ou tel type de personne... Tu sais beaucoup de chose, tu es une experte dans ce domaine des sorties ! »

    Si en plus c'est quelque chose qui te fait plaisir, ce qu'il faut c'est que tu trouves des solutions pour créer un business par rapport à cela. Cela peut être de démarrer une agence d'évènementiels, d'organiser des enterrements de vie de garçons, vie de filles, etc.

    Il y a un énormément de choses. Tu trouveras les solutions en te posant les bonnes questions. Ce qui est important à retenir surtout, c'est le fait que ce soit le bonheur, les émotions, ton cœur qui te guident vers ta voie. En opposition, le mental, le cerveau est souvent utilisé pour répéter : « Je ne peux pas faire cela parce que personne ne veut, parce que ceci ou parce que cela. »

     

    Il y a toujours des excuses rationnelles qui cachent des peurs.

    Tu vas toujours avoir des peurs, il y a des gens qui vont être là pour te dire : « Non ne fais pas ça, tu devras faire tel ou tel travail, tout le monde fait pareil c'est très bien. Tu vas te faire 1200 ou 1300€ par mois et tu seras heureuse comme ça. »

    Reconnais-le, tu n'as justement pas envie de cela. Tu as peut-être envie quelque chose qui est moins stable, quelque chose qui demande plus de risques, plus de compétences. Tout simplement un travail pour lequel tu n'avais aucun accès : tu ne t'autorisais pas à postuler ou à créer en tel poste.

    Il faut s'en rendre compte, il faut que tu ailles vers ce qui te fait plaisir.

     

    Encore dans l'incertitude ?

    Si tu ne sais toujours pas quelle est ta voie, à ce moment-là il faut essayer. C'est-à-dire qu'il faut que tu essaies, que tu fasses des choses.

    Dans cet exemple, ma cliente a 25 ans. L'âge importe peu finalement. Cela peut être normal de ne pas savoir ce qui nous rend vraiment heureux dans le travail.

    Parfois en discutant avec des personnes qui ont entre 15 et 20 ans, ils ne savent pas non plus quoi faire dans la vie. Je dis leur réponds qu'ils ont le temps de savoir quoi faire. Il faut essayer. Essayer quelque chose. Essayer encore et encore.

    As-tu un domaine qui t'intéresses un petit peu ? Tu vas voir, tu essayes, tu vois si cela te plairait réellement. Il faut pratiquer, il faut faire les choses, il faut expérimenter la vie. Toujours avec plaisir pour savoir justement ce qui va te faire le plus plaisir.

     

    Analyse personnelle.

    Il faut de la patience et surtout de l'auto-analyse. Il faut que tu puisses te remette en question et te rende compte réellement de ce qui te fait plaisir.

    Fais ton analyse avec en partie tes émotions, un petit peu avec ton mental et surtout avec ton cœur. Si tu réfléchies trop avec ta tête, ce qui va se passer c'est que tu risques d'être orienter ou d'avoir des résultats difformes.

    Tu risques de te diriger vers des choses qui ne seront pas nécessairement plaisantes.  Tu pourrais être attirer juste pour l'appât du gain par exemple.

     

    Une fois que tu as trouvé ta voie, c'est très bien.

     

    Ambition mesurée.

    Maintenant il faut une ambition mesurée. Qu'est-ce que cela veut dire ?

    Tu as trouvé ta voie, tu sais dans quel domaine tu vas veux aller.

    Quelle stratégie utiliser ? Tu vas peut-être te dire de ne pas viser là parce que c'est trop pour toi. A l'inverse tu ne vas peut-être pas viser trop bas parce que tu te dis que se sera trop facile (j'ai déjà réussi cela).

    « Il vaut mieux viser la lune parce que même si tu rates, tu te retrouves dans les étoiles. »

     

    Rappelle-toi l'histoire d'Icare. La version complète !

    Il avait des plumes sur les bras qui était collés avec de la cire. On lui a dit « Fait attention, ne t'approches pas trop du soleil parce que sinon la cire va fondre, tes plumes vont se décoller et tu vas tomber ». C'est lorsque l'on vise trop haut.

    Ce que l'histoire dit aussi (qui est moins répété), est que l'on disait également à Icare : « Ne pas vole trop bas parce que sinon près de l'océan, les vagues vont mouiller tes plumes et tu vas aussi tomber ».

     

    Trouvez l'équilibre avec votre cœur.

    Cette histoire nous propose de trouver un équilibre dans notre stratégie de vol. Ni trop, ni pas assez. Cela veut bien dire que ton ambition doit être mesurée. Ne vise pas nécessairement trop haut, surtout ne vise pas non plus trop bas.

    Si tu développes une stratégie trop en-dessous de tes capacités (si tu doutes trop de toi-même), tu vas provoquer ce qu'on appelle de l'auto-sabotage.

    Intérieurement tu sauras que tu es capable de plus et du coup tu vas échouer. Juste parce que tu as visé trop bas.

     

    Etapes de la réussite.

    Tu peux viser haut, tu peux viser même très haut, je serai le premier à t'encourager pour cela. Ce qu'il faut c'est choisir des étapes, choisir une stratégie pour y arriver.

    Si tu es au rez-de-chaussée et que tu veux monter au premier étage, tu ne vas pas faire qu'un seul bon pour arriver au premier étage. Tu vas monter, une marche après l'autre. Ainsi tu vas avancer progressivement. Je reprends l'exemple des bébés dans ma vidéo « Apprendre des bébés ».

    C'est aussi une histoire de confiance en soi. Tu dois faire un pas, tu as monté une marche, hop… Tu vérifies : tout va bien ? Ok ! Je passe la deuxième marche et ainsi de suite.

    La « confiance en soi » j'en parle dans ma conférence sur la confiance en soi. Mesure ton ambition, choisis ta voie en faisant des expérimentations et en écoutant ton cœur. C'est le bonheur qui te guidera vers le bon chemin.


    Comment trouver sa voie ?